NAJAT VALLAUD-BELKACEM, LES COUDIÈRES & MOI

Capture2

Hier soir, lorsque j’ai mis France 2 pour découvrir les résultats des élections départementales, quelque chose m’a troublé.

Une chose si perturbante, que les discours de Manuel Valls, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen m’ont semblé insignifiants à côté de cette chose troublante. Même les petits accrochages entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Stéphane Le Foll n’ont pas pu détourner mon attention des coudes de la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. Et pour cause, la ministre portait une veste bleue clair avec des coudières. La simple vue de ses coudes ministériels m’a permis de remonter le temps. En un instant, j’ai eu la sensation d’être propulsée dans ma classe de Seconde en cours de Français, en train de tenter en vain d’analyser les métaphores de « L’albatros » de Baudelaire et de lorgner sur les coudières en cuir brun de mon professeur tout en reniflant l’odeur de sirop pour la toux qui flottait dans les airs lorsqu’il passait dans les rangs.

« Pourquoi Dieu, pourquoi ?!? »

Puis, une fois cette séquence madeleine de Proust terminée, je me suis demandé si les coudières de prof de lycée arboraient par la ministre de l’Éducation nationale était un signe de solidarité pour tous les membres du corps professoral avec des coudières en cuir brun, ou s’il s’agissait d’une prise de risque mode qui s’est soldée par un échec, à l’instar de son parti politique aux départementales. Suite à cette réflexion philosophique aussi existentielle que l’avenir des départements du territoire français, je finis par m’écrier : « La SEULE ministre qui portait des derbies et des pantalons cigarettes, la SEULE qui avait un minimum de style, il fallait qu’elle se normalise pour ressembler à un prof qui sent le sirop pour la toux, pourquoi Dieu, pourquoi ?!? ». Un cri du cœur, qui aurait débouché sur un internement psychiatrique si je l’avais extériorisé.

Preuve que se remémorer des souvenirs agréables et prendre position pour une cause qui nous tient à cœur, tout ça un dimanche soir devant sa télé, n’est pas chose impossible.

ITK

Publicités
Tagué , , , , , ,

Une réflexion sur “NAJAT VALLAUD-BELKACEM, LES COUDIÈRES & MOI

  1. rp1989 dit :

    Je comprends ton désarroi. Jusqu’à présent, j’ai toujours préféré Ségolène Royal et Rachida Dati en terme de style vestimentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :